Alaïa bay a su

prendre la bonne vague

Auteur
Laurent Grabet
Copyright
Mike Wolf
Parution
Hiver 2021-2022
Alaïa bay a su
Alaïa bay a su

Inauguré en mai 2021, le complexe Alaïa Bay et ses vagues artificielles cartonnent auprès des amateurs de surf valaisans et suisses. Retour sur un projet un peu fou en compagnie de son initiateur, Adam Bonvin.

« Soit je partais vivre là où il y a des vagues, soit je les ramenais en Valais ! Assez égoïstement, j’ai préféré faire en sorte de pouvoir surfer à la maison… » Voilà comment Adam Bonvin, enfant de Crans-Montana passionné de surf depuis ses 11 ans, résume Alaïa Bay. Ce rêve un peu fou est devenu réalité en mai dernier au Domaine des Iles, à Sion. Sept jours sur sept, 46 puissants moteurs y génèrent chaque heure 600 vagues pouvant atteindre 2 m de hauteur, dans un bassin de la superficie d’un terrain de football. Au menu, pas moins de 20 types de vagues différents, dont des tubes !

Pas plus d’une dizaine de piscines comparables existent à travers le monde, dont une privatisée par la légende du surf Kelly Slater, du côté de Los Angeles… Cinq emploient la même technologie, baptisée « Wavegarden Cove », mise au point au pays basque espagnol il y a une quinzaine d’années. Celle de Sion est la première en Europe continentale. « C’est la seconde en Europe après celle de Bristol, mais une autre est sur le point d’être achevée à Zurich — où elle a suscité quelques oppositions... » explique Adam Bonvin.

Une discipline en plein boom
Même en Suisse, pays de montagnes s’il en est, le potentiel est là. « Les Suisses sont culturellement très familiers de la glisse grâce au ski et au snowboard et ils font généralement de très bons surfeurs débutants », relève le jeune entrepreneur valaisan, tout juste âgé de 26 ans. L’Office fédéral de la Statistique confirme : le surf, déjà pratiqué par quelque 40’000 résidents, est l’un des sports qui enregistrent la plus forte croissance dans le pays. Fin octobre, après six mois d’ouverture, Alaïa Bay avait déjà accueilli près de 50’000 sessions. L’objectif fixé de 100’000 sur un an semble donc atteignable...

alaiabay.ch

Pour lire la suite, abonnez-vous ! Cliquez ici !

Alaïa bay a su
Alaïa bay a su