«Jamais des JOJ n’ont été aussi importants!»

Texte: 30° Degrés Magazine: Laurent Grabet | Photo: VQH/Florian Cella | Parution: 11.12.2019

À la veille de l’ouverture des Jeux Olympiques de la Jeunesse « Lausanne 2020 », Christophe Dubi, directeur exécutif des Jeux au CIO, détaille pour nous les enjeux de cet événement

Le 9 janvier prochain, les 3e Jeux Olympiques d’hiver de la Jeunesse (JOJ) s’ouvriront à Lausanne. Deux semaines durant, près de 2000 athlètes de 15 à 18 ans, issus de 80 pays, s’affronteront dans seize disciplines, sur huit sites répartis sur trois cantons et jusqu’en France voisine. Pour le Comité international Olympique (CIO), l’événement est un terrain d’expérimentation formidable et un moyen puissant de toucher les jeunes et de propager ses valeurs universalistes. Christophe Dubi, directeur des Jeux, en dissèque pour nous les enjeux.

Organiser des JOJ à domicile, dans la capitale olympique, est-ce une pression supplémentaire pour le CIO et le Comité d’organisation ?

Indubitablement, cela rajoute une grosse pression, car l’attente de la famille olympique et des fédérations, pour beaucoup basées dans la région, est plus grande. Qui plus est, une session du CIO se tiendra pendant les Jeux, en présence de nombreux médias internationaux. Et puis, ces Jeux de la Jeunesse bénéficieront d’une couverture médiatique d’une ampleur inédite, notamment grâce aux nombreuses diffusions en direct prévues à la télévision et sur internet (...)

Pour lire la suite, abonnez-vous ! cliquez ici !

FacebookTwitterEmailPinterestAddthis
Fermer