30° Degrés Magazine - Petra Klingler

Petra Klingler
objectif JO

Texte: 30° Degrés Magazine: Laurent Grabet | Photo: Vladek Zumr | Parution: 27.09.2018

À deux ans des Jeux olympiques de Tokyo, la Zurichoise, âgée de 26 ans, s’impose parmi les meilleurs grimpeurs suisses. ­Volonté chevillée au corps, elle cultive sa passion de l’escalade, non sans entretenir en parallèle une heureuse philosophie. ­Rencontre avec une athlète rayonnante.

Chaque année, en fin de saison, Petra Klingler s’accorde un mois sans grimper. À chaque fois, la Zurichoise de 26 ans en profite pour se poser la même question : « As-tu envie de continuer ? » D’une fois sur l’autre, la même réponse – positive – s’impose invariablement. « Il y a vraiment quelque chose qui manque dans ma vie si je ne peux pas faire d’escalade », remarque simplement l’intéressée. Cette année, le désir est encore plus fort : la petite prodige de l’escalade sportive suisse a des rêves de Jeux olympiques plein la tête. En 2020, à Tokyo, son sport sera en effet présenté pour la première fois.

De grosses charges d’entraînement
À l’heure où nous écrivons ces lignes, Petra Klingler est championne du monde en titre de bloc. L’athlète phare de la sélection féminine du Club Alpin Suisse (CAS) n’est cependant pas assurée de pouvoir défendre ses chances lors de ces JO… « Seules vingt athlètes, dont deux japonaises, pourront se qualifier. Et les organisateurs ont mis sur pied un unique combiné réunissant les trois épreuves reines : lead, vitesse et bloc », rappelle la Suissesse. Nombre d’athlètes, spécialisés dans l’une ou l’autre de ces disciplines, se plaignent de cette décision. Elle, non. La Zurichoise, pourtant davantage portée sur le bloc, préfère accepter ce qu’elle ne peut de toute façon changer et positiver. « Cette épreuve atypique m’oblige à cultiver la polyvalence et je trouve cela très intéressant », explique-t-elle sans se départir de son sourire serein.(...)

Pour lire la suite, abonnez-vous ! cliquez ici !

FacebookTwitterEmailPinterestAddthis
Fermer